LGP- Ce jeudi 8 août 2019, nous avons fait un tour sur le site de vente de bétail à Yopougon dans le quartier Port-Bouet II. A quatre jours de la fête, on peut constater que le parc a bien été approvisonné pour répondre à la demande.

Seulement, les avis sont mitigés sur les coûts des petits ruminants dans ce marché.  Selon les vendeurs que nous avons interrogé, les prix partent cette année de 80.000 FCFA à 250.000 FCFA. Pour le vieux Maïga, vendeur sur ce marché, ces prix pratiqués sont les mêmes que l’an dernier. ” Il n’y a pas eu de changement”, explique t-il. Cependant le commerçant déplore un manque d’engouement des clients. ” L’an dernier, a une semaine de la fête, les clients se bousculaient déjà ici”, compare t-il, en espérant que les choses vont bouger les dernières 72 heures.

Du côté des quelques acheteurs que nous avons trouvé sur place, certains ont jugé les prix abordables quand d’autres les ont jugés hors de portée. Chacun en fonction de sa bourse, sans doute. «L’an dernier ce mouton que j’ai choisi m’a coûté 150.000 FCFA. Cette année il me revient à 180.000 FCA” raconte M. Bakayoko, un marin à la retraite, que nous avons trouvé en pleine marchandage. sur un mouton de son choix, qui coute 180. 000 FCFA. Pour ce dernier, les prix ont connu un rencherissement.

Un avis que ne semble pas partagé M. Sanou venu avec son épouse pour acheter le mouton de tabaski. Selon ce dernier, il y a pas véritablement de changement au niveau des prix. Il estime également que les bêtes sont de bonne qualité.

Faut-il le rappeler, la tabaski ou Aïd-el-Kebir, sera célébrée en Côte d’Ivoire le 11 août prochain.

Yannick KOBO