@LGP- Décriée par une bonne partie de la classe politique et de la société civile ivoirienne, la nouvelle Commission électorale indépendante (CEI) est accueillie positivement par l’Union Africaine (UA).

De fait, dans une note signée par Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union Afriaine (PCUA), l’instance continentale s’est félicité de “ce que l’arrêt rendu par la Cour africaine des Droits de l’Homme et des peuples ait été pris en compte tel qu’en atteste le préambule des motifs du projet de loi introduit au Parlement”.

” Le PCUA, poursuit Moussa Faki Mahamat, salue l’ensemble des acteurs politiques en Côte d’Ivoire y compris les organisations de la société civile pour leur attachement aux valeurs démocratiques prônées par l’Union Africaine”.

Pour rappel, la loi sur la nouvelle CEI a été adoptée par le Sénat et l’Assemblée nationale avant d’être promulguée récemment par Alassane Ouattara. L’opposition continue de juger la nouvelle formule de l’institution “déséquilibrée” et favorable au pouvoir d’Abidjan.

Steven IBRAHIM