@LGP- 24 voix pour, 16 contre. Le projet de loi portant recomposition de la Commission Electorale Indépendante (Cei) a été adopté ce jeudi 18 juillet 2019 en Commission par l’assemblée nationale ivoirienne.

Après plusieurs heures de débats, le ministre de l’intérieur, Sidiki Diakite à obtenu le “oui” en commission qui devrait être aussi l’issue en séance plénière. En présence de quelques membres de la société civile, les députés issus de l’opposition ont tenté de faire barrage à ce projet qui selon eux n’est pas conforme à la feuille de route de la Cour Africaine des droits de l’homme.

Maurice Kacou Guikahue, patron du groupe parlementaire Pdci s’est ainsi insurgé contre la présence au sein de cette nouvelle Cei du représentant du chef de l’Etat.

“Malheureusement nos doutes, nos angoisses que nous avons avant de venir ici se sont empirés parce que tout ce que nous avons proposé pour arriver à une CEI neutre, une CEI qui devait garantir l’égalité des chances pour tout le monde a été rejeté. On est allé jusqu’à faire un vote avec 36 personnes alors que la liste de présence en début de séance a annoncé 36 personnes. Je pense que l’opinion nationale, les Ivoiriens qui recherchent la paix doivent savoir que cette CEI n’est pas une CEI qui peut garantir la paix”, a déclaré Marius Koffi, député issu du PDCI.

Pour rappel, les groupes parlementaires Pdci, Vox Populi et Rassemblement sont opposés au modèle proposé par le gouvernement ivoirien.

Steven IBRAHIM