@LGP- Le surveillant général du lycée Jean-Piaget a vécu un quart d’heure désagréable, ce mercredi 15 mai 2019, au sein de son établissement. Il a été pris à partie dans la matinée par des élèves qui l’ont tabassé. Les élèves accusent le surveillant général, par ailleurs professeur de SVT d’être à la base de la confiscation de leurs portables.

En effet, il se tenait dans ce lycée, un examen blanc. C’est au cours de la composition de l’épreuve de mathématique, que la proviseure entreprend une visite surprise dans les salles des élèves de terminales. Sur son ordre, une fouille systématique est organisée pour saisir les portables introduits dans les salles de composition.

Selon les informations, les portables saisis ont été immédiatement jetés dans de l’eau, sous les regards impuissants et indignés des élèves. Acte intolérable que les élèves vont traduire en première réaction, en caillassant le véhicule du surveillant général mis en cause, car il aurait tout orchestré. L’un d’eux va pousser le bouchon loin. Il va sortir sa ceinture et se mettre à chicoter l’éducateur.

Yannick KOBO (Source : Cosefci)