@LGP- Tout part de la saisie par la police brésilienne le 17 septembre 2018, de 1,195 tonne de cocaïne, emballée dans plusieurs paquets soigneusement dissimulés à l’Intérieur des compacteurs de trois Caterpillars destinés à l’exportation vers la Côte d’Ivoire.

La police nationale ivoirienne convoque alors la société chargée de l’exportation et les responsables, afin qu’ils lui remettent les documents relatifs à l’ensemble des exportations dont le commanditaire se trouve être une société basée à Abidjan.
Ainsi, par le biais de la coopération internationale, l’Unité de lutte contre le crime transnational (UCT) avec la collaboration des structures de lutte anti-drogue de cinq pays de l’Arc du Golf de Guinée, ainsi qu’avec l’appui de certaines unités de police et de gendarmerie spécialisées, mène une vaste opération qui a abouti à l’interpellation de dix individus dont six Italiens, un Franco-turque et trois Ivoiriens dont deux femmes.
Selon la police nationale ivoirienne, 8 armes à feu, des dizaines de montre de valeur et des véhicules de luxe ont été saisis.

Yannick KOBO