@LGP- Les locaux du Bureau Ivoirien des Droits de d’Auteurs (BURIDA) ont été bloqués, ce mardi 14 mai 2019, par plusieurs artistes et producteurs qui manifestent leur mécontentement vis-à-vis de la directrice générale.

Selon les manifestants, la directrice générale du Burida, Irène Viera est responsable de «malversations sur les fonds communs». Un acte que les artistes condamnent conformément à l’article 37 de leurs textes qui stipule que le directeur général «doit être révoqué par le Ministre de la culture en cas de faute».

César KOUAME