@LGP- Anciennement chef du Groupement de sécurité du président de la République (GSPR), le général d’armée, Vagondo Diomandé a été nommé ministre en charge de la sécurité, lors du remaniement ministériel du 4 septembre dernier.


Selon la Lettre du continent qui a la primeur de cette information publiée dans sa dernière parution, celui qui aurait la «faveur» du président du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Alassane Ouattara, pour occuper la tête de cette unité stratégique de protection, n’est personne d’autre que le frère cadet du Premier ministre ivoirien, le colonel Ibrahim Gon Coulibaly. C’est ce dernier qui a en main la gestion du commandement opérationnel du GSPR.
Mais à en croire ce canard en ligne, ces derniers temps, les rapports du général Vagondo Diomandé et celui que l’on surnomme « Goze » étaient devenus exécrables.

Ainsi, si le positionnement du colonel Coulibaly est avéré, Ouattara ne fait que déplacer et « caler» d’avance les pions pour le «cheval» qu’il compte coopter pour les présidentielles de 2020.


Yannick KOBO