@LGP- La récente sortie d’Henri Konan Bédié sur l’orpaillage clandestin et la fraude sur la nationalité continue de faire parler.

Lors d’une conférence de presse organisée ce lundi 10 juin 2019 au siège du PDCI-RDA, Jean-Louis Billon, membre du Secrétariat Exécutif du doyen des partis ivoiriens a fait des précisions sur les propos de l’ancien chef d’Etat.

” Nous demandons au gouvernement d’apporter des réponses aux problèmes des Ivoiriens ce n’est pas la peine de nous détourner. Il ya la CEI, les cartes d’identité, le découpage électoral”, a déclaré l’ancien ministre du Commerce.

“En côte d’ivoire on finit par avoir le  complexe  de parler de choses qui existent Le PDCI ne se fera plus jamais avoir parce qu’on va nous traiter de xénophobes quand nous allons aller sur un problème économique”, a ajouté Jean-Louis Billon.

A en croire le proche d’Henri Konan Bédié, les questions évoquées par l’ancien président ivoirien n’ont aucune posture xénophobe.

“En quoi est-ce appeler a la haine de l’étranger que d’appeler la conscience des Ivoiriens sur cette réalité ? Est-ce être xénophobe que de réveiller les autorités ivoiriennes qui semblent se prélasser dans un sommeil complice”, a souligné Jean-Louis Billon qui assure que le PDCI-RDA “dit qu’il ne faut pas fuir ce débat”.

“Le président Henri Konan Bédié demeure profondément attaché à la préservation de la paix et de la cohésion sociale. Le président Bédié ne peut garder le silence devant les graves dérives observées dans la gestion des affaires publiques”, a déclaré l’ancien maire de Dabakala.

Notons que le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole du RHDP apportera la réplique du parti au pouvoir lors d’une conférence de presse prévue le mardi 11 juin 2019.

Abraham KOUASSI