@LGP-  ça passe ou ça casse. En effet, Fatou Bensouda, la procureure de la cour pénale internationale (CPI), ne dispose plus que de moins de 24 heures pour déposer sa requête d’appel contre la décision d’acquittement de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo et de son bras droit, Charles  Blé Goudé.

Au terme de ces 24 heures, le président Gbagbo et son dernier ministre de la jeunesse,  Blé Goudé, pourraient définitivement être acquittés, ou le procès devrait se poursuivre. On attend donc que le procureur introduit ou non sa requête.

Si la Chambre d’appel trouve la requête fondée donc recevable, alors Laurent Gbagbo et Blé Goudé feront face à un nouveau procès. Dans le cas contraire, les acquittés sous conditions, ces co-accusés pourront pleinement retrouver la liberté totale, comme décidée par la chambre de première instance.  

Pour rappel, le 16 juillet 2019, les juges de la chambre de première instance ont déposé les motifs écrits de leur décision d’acquittement des prévenus. Dès lors, la balle était dans le camp de la procureure Fatou Bensouda, qui disposait de trente jours pour faire appel. Cette date court à expiration ce mercredi 14 août 2019.

Yannick KOBO