@LGP- Lors de la cérémonie d’inauguration de l’hôpital Houphouët-Boigny d’Abobo, le ministre ivoirien de la Défense a critiqué Guillaume Soro. Sans doute pour faire plaisir à Amadou Gon Coulibaly, présent à cette rencontre, celui qu’on surnomme ‘’Hambak’’ a cru bon de mettre en avant l’âge de l’ancien président de l’Assemblée nationale.

«Tu es le plus petit dans la famille, tu n’es pas fort que le plus grand, tu n’as aucune légitimité (…)», a clamé Hamed Bakayoko. Drôle de commentaire! En effet, à un peu plus d’an de la présidentielle de 2020 qui sera marquée selon son mentor Alassane Ouattara par une volonté de «passer le témoin» à une nouvelle génération, Hamed Bakayoko est encore accroché à une gestion gérontocratique du pouvoir.

Cela est d’autant plus étonnant quand on sait que Guillaume Soro, la personnalité visée par ces propos de l’unique ministre d’Etat du gouvernement Ouattara a occupé malgré son «jeune âge» de hautes fonctions.

Hamed Bakayoko l’a d’ailleurs reconnu. «Tu as été ministre et président d’institution et tu dis que tu es frustré (…). Dans le pays, il y a 4 ou 5 présidents d’institutions et tu es dans l’équipe nationale de la gouvernance», a souligné Hamed Bakayoko.

D’où vient-il donc que Guillaume Soro qui était il y a peu dans « l’équipe nationale de la gouvernance» est aujourd’hui «le plus petit de la famille» qui n’a aucune «légitimité» ? Le RHDP est invité par l’ancien PAN au débat autour de la gouvernance, des projets et des initiatives en faveur de la Côte d’Ivoire.

Hamed Bakayoko gagnerait à mettre en avant les arguments du RHDP et non faire de la jeunesse des adversaires de la coalition politique qui plus est un atout, un problème. Emmanuel Macron qui est de loin plus jeune que l’ancien ministre de l’Intérieur est à la tête d’une des plus importantes démocraties de ce monde.

Le «golden Boy» devrait en prendre de la graine. Démocratie et gérontocratie ne sont pas synonymes !

Steven IBRAHIM