@LGP– Porte-parole principal du RHDP, Kobenan Kouassi Adjoumani a animé une conférence de presse ce mardi 11 juin 2019. La rencontre qui a eu lieu au siège du parti au pouvoir à Cocody a été le lieu pour le ministre des Ressources animales et halieutiques de commenter les récents propos d’Henri Konan Bédié sur l’orpaillage clandestin et la fraude sur les accusations de fraude sur la nationalité.

Selon le président du Conseil régional du Gontougo, les propos de l’ancien chef d’Etat sont guidés par des intérêts politiques. “Le gouvernement ivoirien est engagé à lutter contre la fraude de la nationalité qui a toujours existé. Si Bedie avait été désigné candidat Rhdp il n’allait jamais tenir de tels propos”, a déclaré Kobenan Kouassi Adjoumani.

“Pourquoi c’est maintenant que le président Bédié se réveil pour critiquer le pouvoir lui qui il n’y a longtemps était avec nous. C’est une mauvaise manière de faire la politique. Le président Bédié est sur une mauvaise voie, a-t-il ajouté”.

En présence de nombreux cadres du parti présidé par Alassane Ouattara, le porte-parole du RHDP s’est montré très offensif à l’égard d’Henri Konan Bédié. ” Monsieur Bédié enfile aujourd’hui la tunique de chantre de l’ivoirité. M. Bédié est-il encore digne d’être appelé disciple d’Houphouët-Boigny ? La Côte d’Ivoire n’est pas la propriété d’une ethnie. Nous sommes tous venus de quelque part. Les étrangers ne doivent pas être considérés comme des envahisseurs selon les propres termes de monsieur Bédié”, a souligné le membre du gouvernement.

Pour Kobenan Kouassi Adjoumani, “les étrangers ne sont pas une peste dont la Côte d’Ivoire doit se débarrasser”.
L’ex-chef d’Etat ivoirien a en outre été accusé par le conférencier du jour “d’être celui qui allume le feu au niveau de certaines localités pour qu’il y ait des conflits”. Le porte-parole du RHDP a même évoqué de possibles poursuites judiciaires contre Henri Konan Bédié.

Présent à cette rencontre avec la presse, Touré Mamadou, ministre de la Jeunesse a mis ces sorties du PDCI sur le compte du combat électoral pour 2020. Cependant, il a dit toute sa confiance en une victoire du RHDP dans un peu plus d’un an.

“Nous ne voyons pas aujourd’hui qui peut nous battre en côte d’ivoire”, a-t-il assuré.

Steven IBRAHIM