PARTAGER

L’esplanade de la mairie de Yopougon a été prise d’assaut, dans la matinée de ce mercredi 26 juillet, par un groupe de femmes. Ces dernières, des restauratrices de profession, manifestaient contre un projet de la municipalité visant la destruction du site «Ficgayo-village» où elles exercent. Des instruments de cuisine dans les mains, les larmes aux yeux, elles ont scandé le nom du maire Kafana Koné, en le suppliant de renoncer à ce projet. «Nous sommes pour la plupart des veuves et ce site représente tout pour nous aujourd’hui. Qu’allons-nous devenir si on nous ôte le pain de la bouche», lance une dame en pleurs. « Je suis sur ce site depuis 30 ans. J’y ai beaucoup investi comme toutes les femmes qui occupent des restaurants là bas d’ailleurs. On ne peut pas nous jeter à la rue de cette manière», témoigne une autre, sexagénaire. Elle aussi ne parvient pas à retenir ses larmes.

Selon les informations recueillies auprès des manifestants, la mise en demeure leur a été signifiée le mardi 25 juillet par des agents de la mairie. Une notification qui leur donne seulement 72 heures pour quitter les lieux. D’où la colère et la manifestation spontanées de ces femmes écoeurées.

Christ Kouassi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 1 =