PARTAGER

24 heures après le lancement officiel de la révision de la liste électorale en Côte d’Ivoire, par la Commission électorale indépendante (CEI), l’opération ne suscite pas d’engouement dans certains centres d’enrôlement dans la commune de Yopougon. Constat.

Ce mardi 19 juin 2018, deuxième jour du démarrage de l’opération de révision de la liste électorale, La Générale de Presse s’est rendue à l’école William Ponty, située à quelques mètres de la pharmacie Kenya. Dans ce centre d’enrôlement, les agents la Commission électorale Indépendante (CEI) se tournaient les pouces. Faute de candidats à l’enrôlement. Les populations ne semblent pas presser à venir se faire enrôler. «Nous sommes ici depuis ce matin, en dehors d’une poignée de personnes qui sont venues s’enrôler, il n’y a rien. Les gens ne viennent pas », explique un agent. Ce dernier estime que la sensibilisation doit se poursuivre. «Il va falloir que l’État fasse encore des publicités autour de cette opération», conseille t-il.  Après avoir constaté la vacuité dans ce centre, nous mettons le cap au groupe scolaire Siporex 7,  à l’EPP BAT Sikasso et au Centre Amis de Cœur de Yopougon. Dans ces trois centres d’enrôlement, le constat est  le même. Les bureaux sont vides, les candidats à l’enrôlement arrivaient au compte-goutte.

Faut-il le rappeler, cette révision de la liste électorale phase s’adresse aux ivoiriens âgés d’au moins 18 ans. Ces derniers doivent justifier d’une carte d’identité, d’une attestation d’identité ou d’un certificat de nationalité. Mais au-delà de ces nouveaux majeurs, l’opération concerne aussi l’actualisation des données personnelles des électeurs, l’inscription de nouveaux requérants, la radiation des personnes décédées ou privées de leurs droits civiques qui figurent sur la liste. La liste provisoire sera publiée par voie d’affichage aux fins de consultations des électeurs, trois mois après la fin de la collecte des informations. La liste définitive sera arrêtée par la CEI, après examen de toutes les réclamations.

Georges Kouamé

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.