PARTAGER

Les fidèles musulmans de Côte d’Ivoire ont entamé, ce mercredi 16 mai 2018, le jeûne du mois de Ramadan après l’observation du croissant lunaire dans la soirée du mardi 15 mai, à Ténigban, une localité du nord-est du pays.
Au cours de ce traditionnel mois de jeûne les croyants sont invités, entre autres, à ne pas manger, à ne pas boire,… de l’aube jusqu’au coucher du soleil, sauf en cas d’incapacité. C’est le lieu pour nous de souligner l’importance et le sens du jeûne pendant ce mois dit «Saint».
Selon les livres saints le mois du Ramadan, est la période où Allah couvre Ses serviteurs de divers bienfaits, il élève le rang des jeûneurs, pardonne leurs péchés et les comble de toutes sortes de faveurs et de privilèges. Aussi le mois de Ramadan est le mois de rappel, de pardon, de « don de soi » et d’entraide. C’est également la période, durant laquelle les portes du paradis sont ouvertes, les portes de l’enfer fermées, et les démons enchainés et ne peuvent plus égarer les serviteurs et les induire en erreur comme ils le font en dehors du Ramadan.
Ce mois a été instauré dans l’islam pour que les croyants puissent adorer Dieu sans penser à autre chose que Lui, pour qu’ils puissent cultiver leur piété, puissent se rappeler le mois où est descendu le Coran. Et pour qu’ils puissent penser aux autres.
Par ailleurs, c’est pendant le Ramadan que les musulmans, se soumettent par leur cœur mais aussi par le corps. Ils s’abstiennent de l’excès et des mauvaises choses. Le Ramadan implique, aussi des sacrifices mais au-delà, il y a une épreuve, une remise en question, un retour à Dieu, dans l’optique de fortifier la piété et la crainte envers Dieu. C’est donc avec joie et une détermination sincère que le jeûneur, au cours du mois «Saint», accomplit des veillées (de prière) et s’empresse de se repentir sincèrement de tous les péchés et mauvais actes qu’il aurait commis dans le passé. Le but du Jeûne en effet, est la crainte d’Allah en obéissant à ses ordres et en évitant ses interdits, son but n’est pas de se priver de nourriture et de boisson. C’est également un moyen pour le serviteur de se préserver du châtiment d’Allah et de sa colère douloureuse.
A noter que, c’est pendant le Ramanda que le Saint Coran a été revele au prophète Mohammed, pour être un guide, une preuve, une guidance et un discernement afin que le croyant puisse déterminer la validité de ses actions.
Le jeûne du Ramadan est le quatrième pilier de l’Islam et dure 29 ou 30 jours selon la periode a laquelle le croissant lunaire reapparait dans le ciel.

Georges Kouamé

PARTAGER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 3 =