PARTAGER

Ce sont au moins 250 magistrats de la République démocratique du Congo (RDC) qui ont été démis ou révoqués pour acte de corruption ou pour incompétence, par le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila. Ces mesures ont été prises par une série d’ordonnances publiées ce lundi 16 avril 2018.

En effet, 174 magistrats ont été révoqués, 70 démis d’office, et 12 relevés de manière anticipée, selon cette série des documents publiés par l’Agence congolaise de presse (ACP).

A en croire le ministre de la justice congolais, Alexis Thambwe Mwamba, qui s’est exprimer à la télévision nationale, les personnes sanctionnées ne remplissaient pas les conditions d’exercer comme magistrats en République démocratique du Congo.

Notons que la République démocratique du Congo compte environ 4.000 magistrats civils et militaires recrutés sur la base d’un concours national.

Yannick Kobo

PARTAGER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit − 3 =