Professionnel dans l’évènementiel, Ali Salami a participé au lancement et la mise en place de gestion de projets comme le Thaï Select, American Sandwich, Bamboo bar, American pizza, Beirut Boxing Club) ainsi que l’organisation de nombreuses soirées pour le compte d’ambassades, de délégations, de groupes communautaires et de l’ONU de 2008 à 2013. Dans les prochains mois, il compte organiser à Abidjan un gala dédié au kickboxing avec des stars de la discipline.

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

J’ai monté la structure Golden Eight Events (G8 Events), afin d’exercer dans la production d’évènements et plus particulièrement la promotion de sports de combats tels que la boxe, le kickboxing, le Muay thai, ainsi que le MMA a travers des galas digne des plus grands galas internationaux. Nous sommes pionnier en Côte d’Ivoire et CEDAO.

Pourquoi estimez-vous être les pionniers dans ce domaine ?

Si nous parlons de galas invitant de vrais champions du monde connus et reconnus à travers le monde, si nous parlons de niveau technique mondial, et d’organisation de standing international avec transmission en Live et dans plusieurs pays, oui nous sommes pionniers. Il y a une différence entre amateurs et professionnels tant au niveau sportif qu’au niveau de l’organisation.

 

Qu’est ce qui justifie l’organisation de ce gala et quel est votre objectif ?

Passionné d’arts martiaux depuis toujours, j’ai été compétiteur et coach en Boxe Thaïlandaise et Boxe Anglaise. J’ai aussi vécu en Thaïlande et je m’y rends tous les ans depuis plus d’une décennie ou je fréquente de près le milieu des boxeurs et promoteurs qui viennent des 4 coins du monde. Cela m’a aidé à nouer des relations amicales et professionnelles intéressantes à ce domaine d’activité qui est très renfermé.Je suis aussi issu des métiers de l’hôtellerie donc allier la passion, l’expérience, et le savoir-faire est une démarche logique qui arrive à temps. Il y a une place, et il y a aussi un message à véhiculer à travers les disciplines de combat.

Quel est donc ce message ?

Les boxeurs ne sont pas des ennemis mais des adversaires. Le vaincu félicite le vainqueur à la fin de l’affrontement sportif et les deux protagonistes s’enlacent et vont prendre un pot ensemble. Ils deviennent amis. Cette image s’assimile très exactement à la politique et c’est ce qu’il faut que le monde comprenne. La fraternité et la paix passent avant tout, même si la vie exige l’affrontement qui doit rester sportif. De même les deux protagonistes ne sont-ils pas là que pour le plus grand plaisir du public quel que soit le résultat ? Un autre message qui est véhiculé, c’est celui de la solidarité et de l’union. Personne ne devient champion du monde tout seul. Il y a l’entraineur, le manager, le préparateur physique, le thérapeute, les « Sparring Partner »…etc. Nous parlons ici d’Union. Egalement, personne ne peut être champion sans discipline et sans des efforts acharnes. Nous parlons ici de discipline et de travail. Quoi de plus simple, de plus pertinent et de plus emblématique ? Nous espérons que les jeunes y trouveront des « exemples » en sachant que ce sont ces valeurs-là qu’incarnent leur champions favoris, et qui riment avec celles de leur patrie.

Quels sont les objectifs de Golden eight Events?

Dans un premier temps, l’objectif est d’organiser en 2018 un grand gala international de kickboxing dans les règles du k1. Le plus grand jamais réalisé en CEDEAO. Cela demande un boulot et un travail d’équipe énorme et il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs, nous sommes concentrés sur cet objectif. Cependant nous réservons beaucoup de surprises, je dirais que l’objectif premier est de faire vibrer les foules et mettre la joie dans le cœur des Ivoiriens á travers le sport télévisé en direct, comme il le fut un a une époque, au temps du père fondateur Feu Felix Houphouët Boigny, qui était d’ailleurs un grand fan de boxe.

Qui sont les têtes d’affiche ?

Pour la 1ere édition, 8 champions du monde seront à l’honneur, 8 champions parmi les meilleurs boxeurs de la planète dans 5 catégories différentes. Aussi, il y aura un tournoi á élimination directe á 4 en poids lourds, avec la participation d’un champion national comme favori.

Quelles sont vos attentes pour ce premier évènement ?

Des milliers de spectateurs seront autour du Ring le jour J et des dizaines de milliers seront devant leurs Ecrans. Les yeux de l’Afrique entière et du monde de la boxe seront posés sur la Cote d’Ivoire et sa capitale.

Etes-vous accompagné par des sponsors sur ce projet qui est très important au vu des objectifs ?

Il est logique de prendre attache et garder des relations étroites avec les différentes fédérations Ivoiriennes. Quant aux partenaires financiers, ils commencent à s’aligner car ils comprennent que nous représentons un potentiel publicitaire énorme, surtout grâce à la diffusion à la télé en direct. Le ring, son contour, ses banderoles, les boxeurs, leurs tenues, etc. sont des supports de publicité qui passent à la télé devant toute la côte d’ivoire et d’autres nations. Il y a aussi les spots, les affichages, et les réseaux sociaux, les dvd…. qui servent de support à vie. Ce ne sont ici que quelques exemples . Des compagnies Telecom peuvent instaurer un système de vote par sms et certaines institutions agréées ont la capacité d’instaurer les paris en ligne grâce a nos affrontement sportif.

Donc avis aux prestataires sérieux ?

Et visionnaires…

Un message pour terminer ?

Aimer vous les uns les autres, œuvrez pour la cohésion sociale et rendez-vous à LA NUIT DU KICKBOXING, le plus grand gala international jamais réalisé sur le sol Ivoirien et en CEDAO ; L’évènement 2018 à ne pas manquer, mais aussi l’évènement de la décennie. J’invite par ailleurs les uns et les autres à suivre toutes les actualités relatives à ce gala en nous suivant sur les réseaux sociaux plus précisément via la page Facebook Ali Salami Fight night.

Propos recueillis par Steven IBRAHIM