PARTAGER

Dans une déclaration publiée ce mardi 12 juin 2018, Yéboué Angoua Yéboué, adjoint du maire du Plateau, Noel Akossi Bendjo s’est exprimé sur la révision de la liste électorale dans la commune. Le camp du maire sortant redoute des fraudes au cours de cette opération.

La circonscription électorale du Plateau a été subdivisée en deux commissions électorales locales chargées d’organiser la révision de la liste électorale et les élections municipales de 2018. La première CEI locale qui a organisé les élections de 2010 à 2018 a donc éclaté en deux commissions locales.

Pour rappel, la circonscription électorale du Plateau compte huit (8) lieux de votes, 154 bureaux de vote pour 69.000 électeurs. Si la mise en place de la CEI N°2 n’appelle pas de commentaire particulier, ce qui soulève des interrogations et reste encore incompréhensible, c’est le fait que la commission électorale centrale ait procédé à de nouvelles élections à la CEI N°1. C’est la seule localité où l’ancienne CEI a procédé à de nouvelles élections. Cela a conduit à mettre à la tête de cette dernière le représentant du RDR. C’est un Hold up savamment orchestré qui nous interpelle.

Bien plus, le sieur Touré Kassoume, partisan de Fabrice Sawegnon, représentant le préfet d’Abidjan dans la commission électorale locale, se permet d’appeler la société Albatros en charge des agents Morpho (valises et tablettes) pour transmettre des noms de personnes au nom soit disant du préfet pour être recrutés en vue de contrôler tous les lieux de vote.

De ce fait, nous nous interrogeons sur la crédibilité du processus et nous avons des raisons de croire qu’une grosse fraude se prépare dans le cadre de la révision de la liste électorale au Plateau.

Les autorités sont interpelées et devront prendre donc toutes les dispositions pour assurer la transparence de l’opération.

YEBOUE Angoua Yéboué
Délégué Communal du PDCI-Plateau

PARTAGER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 5 =