PARTAGER

Dans un peu plus d’un mois débutera l’événement sportif le plus attendu de cette année 2018 : la Coupe du monde de football en Russie. Les fans du ballon rond auront donc les yeux rivés vers la Russie et vivront un mois passionnant, riche en émotion et en spectacle.

Ce sont au total 32 nations venant des six continents qui sont invitées à participer à la plus grande fête du football, prévue du 14 juin au 15 juillet 2018. A cet effet, 12 arènes reparties à travers le pays, sont prêtes à recevoir les supporters du monde entier et les rencontres en juin prochain.

Il s’agit du stade de Loujniki, de la Saint-Petersbourg Arena, aussi appelée stade Krestovski, de la Spartak Arena, de la Kazan Arena, du stade Ficht, de la Volgograd Arena, du stade Nijni Novgorod, de la Rostov Arena, de la Samara Arena, de la Mordovia Arena, de l’Ekaterinburg Arena et de la Baltika Arena.

Sur le terrain, il faut dire que plusieurs équipes peuvent créer la surprise cette année. Et cette surprise pourrait venir du côté des cinq équipes africaines qualifiées pour les phases finales de la coupe du monde «Russie».

Avec notamment la sélection égyptienne qui a son actif un joueur comme Mohamed Salah, qui explose tous les records européens cette année. Aussi,  pour une bonne préparation et prestation des nations africaines (l’Egypte, le Maroc, le Nigeria, le Sénégal et la Tunisie) pendant la compétition, la Confédération africaine de football (Caf) a indiqué récemment que, la Fédération internationale de football association (Fifa), a octroyé  une avance de deux millions de dollars, soit plus d’un milliard de Fcfa aux différents pays qualifiés.

Cependant, les nations considérées comme les plus gros calibres ou favorites, sont entre autre la France, l’Angleterre, le Brésil, l’Allemagne, la Belgique, l’Argentine, ainsi que l’Espagne.

Georges Kouamé

PARTAGER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 3 =