PARTAGER

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annoncé lors d’une conférence de presse qu’il a animée ce mardi 2 mai 2018, que le Maroc a rompu ses relations diplomatiques avec l’Iran. Cet Etat est  accusé par le royaume chérifien  d’avoir facilité la livraison d’armes au Front Polisario, par l’intermédiaire de son allié du Hezbollah libanais.

Par ailleurs, Nasser Bourita a précisé que cette décision n’avait rien à voir avec les développements au Moyen-Orient, en référence aux tensions actuelles entre l’Arabie saoudite sunnite et l’Iran chiite qui soutiennent des camps opposés dans de nombreux conflits régionaux.

Et de rappeler que le Maroc avait déjà rompu ses relations avec l’Iran début 2009, pour protester notamment contre « l’activisme » religieux de Téhéran dans le royaume. Les relations avaient été rétablies en 2014.

Le chef de la diplomatie marocaine a fait savoir que l’ambassadeur du Maroc à Téhéran a  quitté ce mardi l’Iran, et qu’il allait demander au chargé d’affaires de l’ambassade d’Iran de quitter le royaume sans délai.

Yannick Kobo

 

PARTAGER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − cinq =