PARTAGER

La tension est montée d’un cran entre les forces de l’ordre et des élèves dans la commune de Koumassi, en début d’après midi ce mardi 15 mai 2018. De fait, une enseignante de mathématiques dans un collège de la place, a trouvé la mort à l’hôpital général de ladite commune après avoir piqué une crise en plein cours.

Selon nos sources, la victime dont l’identité reste inconnue pour le moment, après avoir piqué sa crise a été transportée d’urgence par ses élèves dans le centre de santé, où elle trouva la mort un peu plus tard. Car, les médecins, selon les élèves auraient refusé de l’examiner pour faute de carnet de santé. De leur côté, les praticiens rencontrés sur les lieux affirment que la défunte avait perdu la vie bien avant d’arriver dans le centre de santé.

C’est cette situation qui a suscité colère et désolation chez les élèves, les poussant ainsi à la révolte contre les agents de santé. En furie, ils ont même décidé de saccager et de mettre le feu au centre de santé.

Appelées d’urgence pour intervenir afin d’éviter le pire, les forces de l’ordre ont dû faire face à une très grande résistance de la part des élèves qui voulaient se rendre justice. C’est à coup de gaz lacrymogène qu’elles ont réussi à les disperser.

Au moment où nous écrivons ces lignes, il nous parvient que le calme est revenu à l’hôpital général de Koumassi et que la situation est à présent sous contrôle. Selon nos informations, les collègues de la disparue qui portait une grossesse sont en réunion pour décider de la conduite à tenir.

Georges Kouamé

PARTAGER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 + 8 =