PARTAGER

Des pavés en lieu et place du bitume. La voirie dans les rues principales de la capitale économique béninoise présente un aménagement particulier qui n’échappe pas à l’attention du visiteur. En effet, Cotonou est une petite ville très animée où le pavage des voies représente, selon l’agence d’exécution des travaux urbains (Agetur) près de 70% de la voirie. Une politique de revêtement de la chaussée moins onéreuse par rapport au bitumage. C’est le choix fait par l’ex-président Nicéphore Soglo, puisque c’est sous le magistère de ce dernier, nous a-t-on renseigné lors de notre passage dans la capitale, que le pavage de la voirie a commencé. Et de 1991 à 1996, le pavage des voies a connu du succès au point que les chefs d’Etat qui se sont succédé ont tous poursuivi cette politique.

Selon des informations glanées auprès de la direction des infrastructures béninoises, le pavage de 1 km de voirie coûte entre 25 et 30 millions FCFA. Ce qui représente un gain par rapport au bitumage dont le km avoisine les 100 millions FCFA.

Dans l’ensemble, les populations semblent bien s’accommoder du pavage des routes même si les automobilistes déplorent le fait que ces voies usent bien vite les pneus.

A.L.I

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × trois =