@LGP-Ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro s’était engagé en mettant sur pieds, il y a quelques semaines, le Comité politique (CP) à être au contact des populations. C’est sans doute pour matérialiser cette volonté que le député de Ferkéssédougou séjourne depuis plusieurs jours dans le nord du pays.

En visite dans les villages de la région de Dabakala, au cœur du pays Sénoufo, l’ancien patron des Forces nouvelles a fait don de plusieurs infrastructures aux habitants de cette région du pays.

Ainsi, ce sont des écoles, des forages et des mosquées qui ont été offertes par Guillaume Soro à Satama-Sokoura, Gbameledougou, Bassawa ou encore Kapélé.

Le président du Comité politique lors de ces meetings dans ces localités a dit vouloir agir pour la région nord de la Côte d’Ivoire qui selon lui a été « oubliée ». Sur les réseaux sociaux, l’ancien chef du parlement n’hésite pas à partager dans ce qui parait comme un carnet de route les difficultés rencontrées par les populations de cette région du pays.

Offensif, le président du Comité politique n’hésite pas à envoyer des piques à ses détracteurs. « J’aurais le temps de faire mon bilan. Mais, pour l’heure, les populations semblent satisfaites de nos œuvres. Les donneurs de leçons sont attendus », a-t-il posté il y a près d’une semaine sur Twitter.

Abraham KOUASSI