@LGP- Les établissements préscolaires et scolaires sont restés fermés ce lundi 4 mars 2019, nonobstant l’appel à la reprise des cours du gouvernement ivoirien, après la reprise en main de la situation par le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly.

C’est le constat fait par la générale de presse, en parcourant plusieurs écoles publiques, notamment l’EPP Sogefiha III de Ficgayo, et les groupes scolaires Siporex2 et Siporex 8 situés à la Selmer de Yopougon, la plus grande commune de Côte d’Ivoire. Idem, peut-on dire, pour l’ensemble de ces établissements visités. Les quelques deux à trois enseignants ou responsables d’écoles trouvés sur les lieux, n’ont pas voulu s’exprimer, même sous anonymat. En effet, les enseignants dans leur majorité, ont snobé l’appel du gouvernement.

Même constat dans les communes de Port-Bouet, Marcory et Koumassi. Les établissements sont pour la plupart restés désespérément fermés. Seuls certaines écoles ont vu leurs portes ouvertes sans grande affluence.

En outre, à Grand-Bassam, des élèves se sont vus délogés des salles de classes par leurs camarades. Nos sources dans les villes de San Pedro, Akoupé, Adzopé, Bonoua ou encore Alépé informent que les cours n’ont pas repris ce lundi 4 mars 2019.

Pour rappel, l’école ivoirienne est dans la tourmente, depuis six semaines à la suite d’une grève des syndicats d’enseignants du préscolaire, du scolaire, du secondaire et du supérieur. Les négociations entamées par le gouvernement et ces syndicats avaient été suspendues, après l’incarcération de certains leaders syndicaux.

Yannick KOBO