@LGP- Le Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI) est officiellement devenu un parti politique à l’issue d’une Assemblée générale ce samedi 16 février 2019 à Yopougon. Par la voix de Soro Kanigui, la nouvelle formation politique a sans surprise, annoncé qu’elle entend soutenir une candidature de Guillaume Soro à la présidentielle de 2020.

Si le principal intéressé ne s’est pas encore formellement prononcé sur une éventuelle candidature lors du scrutin prévu dans un peu plus d’un an, on peut dire sans se tromper que Guillaume Soro continue de bâtir minutieusement sa sphère.

De fait, quelques heures avant cette annonce du RACI, le désormais ex-président de l’Assemblée nationale avait annoncé lors d’une conférence de presse à son domicile, la création du Comité Politique (CP).

Cette entité aux allures de think tank a pour mission selon Guillaume Soro d’être un cadre de réflexion et proposition face aux questions liées à la vie de la nation. Dirigé par le député de Ferkéssédougou lui-même, le CP va donc être la cellule qui va véhiculer en priorité le message et les idées du camp Soro.

Assurément, le RACI et le CP vont mutualiser leurs efforts pour permettre à Guillaume Soro de ratisser large lui qui a annoncé quelques heures après sa démission du parlement que sa vie politique ne « faisait que commencer ».

A côté de ses structures qui font aujourd’hui figure de tête de proue, il faut compter avec l’Union des Soroistes (UDS) qui a organisé ce week-end un panel en France autour de vision de Guillaume Soro. S’il décide de s’engager pour la prochaine présidentielle, le natif de Kofiplé pourra par ailleurs compter sur l’Amicale des Forces nouvelles dirigée par son proche Sekongo Félicien.

Progressivement, la galaxie Soro se met donc en place. Des sources proches de l’ex-PAN assurent qu’on pourrait assister les prochains à une véritable fusion entre toutes ses entités afin de former un bloc soroiste fort. Pour l’heure, chaque cellule peaufine sa stratégie d’occupation du terrain.

Steven IBRAHIM